Selon le Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes (CRED), le nombre de catastrophes causées par des inondations et des tempêtes a augmenté de 7,4% par an au cours des dernières décennies. Avec les informations faisant état de dommages météorologiques excessifs dans les nouvelles, il est important de demander : les catastrophes naturelles s’aggravent-elles ?

Qu’est-ce qu’une catastrophe naturelle ?

Par définition, les catastrophes naturelles sont toute forme d’événements catastrophiques induits par la nature ou les activités naturelles de la Terre. Quelques exemples incluent les tremblements de terre, les inondations, les ouragans, les sécheresses, les tsunamis et les tornades. La gravité de ces catastrophes est généralement mesurée par le nombre de décès, les pertes économiques et la capacité de reconstruction du pays.

De nombreuses catastrophes naturelles échappent à tout contrôle humain. Le mouvement constant des plaques tectoniques de la Terre déclenche les tremblements de terre et les tsunamis. Les fluctuations du rayonnement solaire infiltrant l’atmosphère et les océans sont à l’origine de tempêtes en été et de tempêtes de neige en hiver.

Cependant, parfois, les catastrophes naturelles ne le sont pas et sont provoquées par l’interférence de l’humanité avec le système de la Terre.

Par exemple, à mesure que la pollution de l’environnement augmente, les humains apportent plus d’énergie au système ; ce qui renforce les risques de dangers répétés tels que les crues éclair, les feux de brousse, les vagues de chaleur et les cyclones tropicaux.

Alors, les catastrophes naturelles s’aggravent-elles ?

La réponse est oui. Le nombre de catastrophes géophysiques à la surface de la Terre, telles que les tremblements de terre, les glissements de terrain et les éruptions volcaniques, est resté stable depuis les années 1970. Mais le nombre de catastrophes liées au climat a considérablement augmenté. Les dégâts causés à l’économie par ces catastrophes ont connu une augmentation constante.
Entre 2000 et 2009, le nombre de catastrophes naturelles a été multiplié par trois. De 1980 à 1989, le nombre de catastrophes naturelles est en grande partie dû à des événements liés au climat.
Il n’est peut-être plus important de demander : les catastrophes naturelles s’aggravent-elles ? Mais au lieu de cela : pourquoi les catastrophes naturelles s’aggravent-elles ?
L’ampleur des catastrophes a augmenté en raison de taux d’urbanisation élevés, de la déforestation, de la dégradation de l’environnement et de l’escalade d’éléments climatiques tels que les températures élevées, les précipitations extrêmes, la neige et des tempêtes de vent et d’eau plus brutales.
Les événements dangereux ne doivent pas nécessairement conduire à une tragédie. Limiter la vulnérabilité et accroître la capacité de réaction à ces catastrophes peut sauver des vies. En outre, l’évolution constante de la science et de la technologie permet de mieux anticiper les catastrophes, de fournir une aide plus rapidement et de permettre la reconstruction de villes dans des zones plus sûres.

0 Comments

Leave a Comment